Certes le temps a passé... mais si cela ne me hante pas à chaque minute, malgré tout, la plaie reste ouverte. Oui je n'ai pas à me plaindre, oui c'est vrai j'ai eu l'immense chance d'avoir deux petits miracles alors que tant d'autres galériennes restent au bord du chemin sans même un résultat positif... Je ne vais pas m'inscrire au concours de qui a le pire parcours parce que c'est idiot et que je n'ai absolument pas envie de me comparer. Je suis juste profondément triste, et ça m'agace, parce que je veux absolument être une maman joyeuse pour mes enfants. Je cache mon état bien évidemment, mais j'ai ce poids sans arrêt au fond de mon estomac... Ce n'ets pas tant le fait de ne pas avoir ce troisième ou même ce quatrième qui me chagrine, c'est le fait de ne pas en avoir le droit, ne pas pouvoir au moins essayer, ne plus être maître de la situation, si du moins j'ai pu l'être un minimum durant tout ce parcours.... Je dois attendre au moins novembre pour avoir le verdict du jury du CECOS.... et encore deux entretiens, un pour Diabolo et un pour moi en individuel...c'est pire que pour l'agrément d'adoption, je finis par me demander si ils ne vont pas un peu trop loin dans leur droit... Certes nous avons eut un clash lors d'un rdv en décembre dernier... Oh la bonne idée de se disputer la veille... Certes j'ai été trop vite en besogne, mais sachant qu'il y avait 1 an de procédure, et que nous pouvons retarder un traitement j'ai simplement voulu gagner du temps... résultat des courses, j'ai tout perdu... sûrement... je suis d'autant plus amère que cet été j'aurais du être en PMA... qui sais si cela marcherait dans 1 an deux ans ? si h'aurais jamais le droit de me piquer à nouveau à moins de gagner au loto et de filer tout droit à Barcelone sans délais d'attente qui plus est ? Je suis amère, ça m'agace de ne pas savoir si j'ai tout simplement "le droit" Diabolo me dit qu'il est partant pour le numéro 3 mais l'est il vraiment finalement ? ne vaut-il pas mieux que je me mette en tête que cela ne fonctionnera pas pour me préparer au pire ?

Je sais j'en ai déjà deux, mais j'ai tout lâché pour mes enfants, mes études, ma carrière tout... ce que je voulais c'est d'être maman et aller au bout de mon projet de vie, mon projet de 4...

S'ajoute à cela que notre loyer est désormais trop élevé avec mon congé parental, que nous avons trouvé une super maison à vendre qui nous reviendrait mensuellement bien moins cher, qui a un sacré potenciel et ridiculement peu chère, mais Diabolo ne sait pas... c'est ch**** de vivre avec quelqu'un qui a peur de tout, "on sait jamais si je perd mon CDI"..... ça me gonfle de ne pas avancer... je l'aime mais là ce n'est plus possible, je tourne en rond....

heureusement il me reste mon livre... j'avance à petits pas, mais sûrement... je n'aurais pas tout raté même s'il n'est jamais publié, j'aurais au moins le mérite d'avoir essayé....